QUI SOMMES NOUS...

Nous sommes une coopérative d’éducateurs-trices populaires...

 

Nous visons la transformation sociale ; ce qui veut dire, pour nous, être conscient-es des oppressions, injustices et mécanismes de domination. Comprendre le système, rechercher ce qui peut le modifier vers plus de justice et d’égalité. 

Cela suppose de sortir de l’entre-soi. Avoir du temps et des méthodes pour construire de l’intelligence collective et aller vers l’action collective. Nos interventions ont l’ambition de libérer l’imaginaire politique, de redonner de l’espoir et du sens pour construire ensemble de nouvelles façons d'agir. 

Une équipe de 5 éducateurs populaires compose l'Engrenage, 3 coopératrices salariées et 2 coopérateurs non-salariés. Cette structure est notre outil de travail, expérimental et coopératif. Nos parcours sont divers : animateurs, formateurs, enseignants, éducateurs et surtout militants dans le milieu associatif, les organismes d'éducation populaire, dans l'éducation nationale et l'enseignement agricole, ou dans des collectifs autogérés....




Déambulations et autres médailles professionnelles des coopérateurs-trices :

 

Émilie VIARD

Directrice d’une association de jeunesse et d’éducation populaire (STAJ)
DESJEPS ''Animation socioéducative ou culturelle''
BEATEP Insertion Sociale et Animation de proximité,
« Spécialiste » du Programme Européen Jeunesse en action
Animatrice de débats de rue avec l’association Matières Prises
Responsable d’un service jeunesse municipal
Présidente d’une association d’éducation à l’environnement (Biodivercity)
Formatrice BAFA - BAFD

Tiffanie DAYDE

Diplôme d'État d'éducatrice spécialisée (insertion par l'activité économique, centre d'hébergement et de réinsertion sociale - CHRS, foyer de l'enfance, centre maternel)
Licence d'Administration Économique et Sociale (option collectivités territoriales)
Co-organisatrice de la fête de la Courge (Jardins de Contrat)
Militante au planning familial
Formatrice BAFA (CEMEA)

Cécilia GUTEL

Chargée de cours aux départements de sociologie et d'administration économique et sociale à l'Université François Rabelais de Tours
Doctorante contractuelle en anthropologie
Master II Sciences de l'Homme et de la Société - mention sciences sociales "villes et territoires"
Militante au sein d'un atelier d'auto-réparation de vélos, co-présidente de l'association "roulement à bill"
Membre de l'équipe d'organisation des cafés-géographiques de Tours
Militante au sein de collectifs de critique des médias

Hervé CHAPLAIS 

Enseignant en éducation socioculturelle et en sciences économiques et sociales (MAAF)
DEA de sciences sociales (CENS - Nantes)
Maîtrise de sociologie 
Militant au sein de collectifs (porteurs de projets en milieu rural)
Animateur d’atelier Théâtre et arts du cirque
Pratique du théâtre de rue
Enseignant en communication et techniques de recherche d’emploi (CIO)

Filipe MARQUES  

Directeur de structure socio-culturelle (Centre social, Foyer de jeunes travailleurs)
Coordinateur permanent d’un festival d’éducation populaire et politique
Directeur de la publication d’un journal local d’enquêtes et d’information
Chargé de développement social local pour la CAF Touraine
Animateur de débats de rue avec l’association Lézards Politiques
Formateur BAFA – BAFD


 

Naissance de la SCOP L’Engrenage

 

Les coopérateurs de la Scop Le Pavé accompagnent depuis 2007 des personnes dans l’analyse de leur positionnement professionnel ou bénévole en se référant à l'éducation populaire comme pratique de transformation sociale. Parmi eux, des tourangeaux, acquis aux pratiques de l’éducation populaire dans l’Espace Public.

Lors des interventions du Pavé et notamment lors des stages, ces derniers vont transmettre, expliciter, diffuser ces techniques expérimentées dès 2001 dans les rues de Tours. C’est tout naturellement qu’en 2010, au moment Le Pavé décide d’essaimer dans d’autres régions plutôt que de grandir tout seul en Bretagne, ils choisissent de retourner dans leur Touraine pour y créer L’Engrenage - Un Pavé à Tours et réunissent des professionnels et des bénévoles convaincus de l’utilité et de la nécessité d’une telle posture d’éducation populaire.
 
C'est en Septembre 2012 qu’Émilie Viard et Hervé Chaplais rejoignent Filipe Marques; l'association passe alors en Société Coopérative Ouvrière de Production. Entre juillet et décembre 2014 Tiffanie Daydé et Cécilia Gutel rejoignent progressivement l'équipe de la SCOP. A l’automne 2014, Filipe et Hervé quittent le salariat et deviennent coopérateurs non-salariés. Enfin, en janvier 2015, Tiffanie et Cécilia rejoignent Émilie dans l'équipe salariée. C'est donc à 5 que l'aventure de la Scop continue en 2015.